vin rouge sucre

Comment apprendre à différencier le vin rouge sucré !

En ce moment, les œnophiles considèrent que les vins rouges un peu sucré sont à la mode. Pour certaines personnes, le vin rouge sucré présente un résiduel de sucre où elles ont l’impression de boire du vin pâteux. Ces remarques sont une affaire de goût, d’habitude et de rapport salivaire.

 

La production de ces vins rouge sucré

 

Lorsque le vin contient 4g/l de sucre au maximum, il est classé comme vin sec. Ainsi, le vin rouge sucré n’est pas du vin sec. Le vin rouge est produit par la fermentation du moût de raisins noirs, y compris la pellicule, les pépins et rafle. La durée de la fermentation est donc en fonction du genre de vin, des spécificités de la vendange et des coutumes  de la population locale liée au terroir viticole. En effet, la cuvaison varie d’une semaine pour produire des vins légers et souples jusqu’à 4 semaines pour les vins de garde. Il est à noter que la production de vins rouges se réalise actuellement dans tous les continents.

 

Les composantes du vin rouge sucré

 

Outre la durée de fermentation qui détermine le vin rouge en vins primeurs ou en vin de garde,  les moûts du vin rouge sont composés de levures, de matières azotées, du pectiques, des colorants et des odorants, sans oublier l’eau. La seconde fermentation du vin rouge appelée fermentation malolactique transforme l’acide malique en acide lactique, et élimine les aspects durs et agressifs du vin afin de donner un aspect souple et stable. Cette fermentation se fait en cuve ou en fût selon les techniques qui conviennent.

La consommation du rouge sucré

 

Le niveau de consommation du vin rouge dépend de certains critères qui différent d’un pays à un autre. Par exemple, pour un américain, sa consommation dépend du cépage. Pour un espagnol, il se réfère à l’AOC et pour un suisse, il s’oriente vers le prix. En général, l’Europe et l’Amérique du Nord  sont les plus grands consommateurs de vins rouges. Par exemple, en Espagne, la consommation de vin rouge représente plus de la moitié de la consommation totale de vins au pays, soit 52%, en Italie cet indicateur est de 55,6% et en Suisse 70%.

 

La qualification des vins rouges sucré

 

Outre l’identification du type de vin, la robe désigne la teinte du vin. La robe sert à évaluer l’état de maturation du vin. Elle est décrite en termes d’intensité et de nuance. Effectivement, un vin rouge jeune a un teint violacé qui devient petit à petit pourpre, puis grenat qui détermine son âge plus ou moins avancé. Le teint rouge brique puis ocres désigne que le vin a dépassé son âge de garde. Pour les dégustateurs chevronnés, ils appellent ces virements par « tuilage ». Ils sont capables de déterminer ces avancements en observant un verre incliné à 45° sur un papier blanc sous une lumière neutre et douce. Un simple amateur n’arrivera pas à détecter cette qualification. En tout cas, le goût permet à tout un chacun d’apprécier la valeur du vin sucré.

1 réflexion au sujet de “Comment apprendre à différencier le vin rouge sucré !

Les commentaires sont fermés.

Partager
FERMER
CLOSE