rouge léger

Comment reconnaître un bon vin rouge léger ?

La gastronomie française a toujours été appréciée. À cela s’ajoute le vin qui fait la fierté nationale. Par ailleurs, il est à noter que l’UNESCO a inscrit en 2010 le repas gastronomique français dans le patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Plusieurs critères sont posés pour choisir le meilleur vin rouge léger. Ensuite, les goûts et les attentes du consommateur sont prioritaires.

Ensuite, il est plus nécessaire de considérer l’origine du vin. Le prix est un autre critère à considérer. Il est possible de reconnaître le vin rouge leger selon l’étiquette qui informe sur le type du vin, mais cette étiquette n’informe pas sur la qualité. Pour reconnaître la qualité, il faut goûter. 

 

Les origines du vin rouge léger

 

Les variétés de vignes et de raisins sont déterminées par les cépages. Des milliers de cépages existent actuellement et continuent à se multiplier d’une manière naturelle mais aussi par l’intervention  des vignerons qui font des croisements. Il existe de cépages spécifiques pour produire du vin rouge léger. Certaines régions françaises sont spécialisées en vin rouge, entre autres Languedoc-Roussillon, Côtes du Rhône, Bourgogne et Bordeaux, la plus importante région productrice de vin de qualité en France et dans le monde, qui produit des vins rouges AOC issus de différents cépages.

La production du vin rouge léger

 

La plupart des vins rouges sont raffinés en sec, c’est-à-dire à moins de 4g/l de sucre.  La densité et l’astringence marquent les différences entre les vins rouge léger. Les vins rouges dotés de forte personnalité sont appelés les vins tanniques parfumés et fruités. Ces vins parfois vieillissent avant d’être consommés. En tout cas, les vins de garde viennent surtout des régions de grands millésimes, et sont élevés en fût ou en bouteille. Ce type d’élevage donne aux vins rouges des saveurs différentes surtout qu’ils arrivent à maturité.

 

La consommation du vin rouge léger

 

Certains vins rouges sont faits pour être consommés jeunes, mais d’autres sont conçus pour être vieux. Evidemment, il existe des vins rouges légers non vieillis et frais qui se boivent jeunes. Les cépages d’origines sont donc pauvres en tanin et il n’est pas nécessaire de les garder pour vieillir. Il existe aussi les vins rouges moyennement corsés, de bonne qualité et ou de moyenne qualité dont certains peuvent vieillir pendant quelques années pour arriver à un très bon goût. La consommation du vin léger dépend alors de la préférence du consommateur : du léger jeune ou du vin vieilli. L’idéal pour accompagner un vin rouge léger serait donc des plats légèrement refroidis comme les pâtes ou encore de la pizza.

Partager