vin et santé

Vin rouge est Alzheimer : le vrai et le faux !

Plusieurs recherches ont été menées afin de pouvoir prévenir la maladie d’Alzheimer. En conséquent, ces études ont abouti au fait que le vin rouge apporte plusieurs solutions pour éviter cette maladie ou tout du moins la repousser.

 

Le resvératrol : un oxydant du vin rouge

 

En analysant de plus près les composants du vin rouge, les chercheurs ont remarqué que le résvératrol est un polyphénol antioxydant présent en grande quantité dans le vin rouge. Cependant, cet élément a pour propriété de prévenir les maladies graves comme les crises cardiaques ou plus récemment, la thèse d’une scientifique anglaise a pu prouver que le vin prévient également l’Alzheimer : une maladie de trouble de mémoire. Ensuite, le resvératrol possède la fonction de préserver la mémoire surtout pour ceux ayant passé les 60 ans. Il entretient en grande partie la mémoire pour les moins de 60 ans et diminue les risques de complication d’Alzheimer pour les plus âgés.

 

Le pinot noir : le plus recommandé contre Alzheimer !

 

Le pinot noir est un type de vin rouge dont la composition est très forte en resvératrol. Par cette particularité, le pinot noir est le plus conseillé aux seniors de la soixantaine que d’autres genres de vins. La méthode de vinification de ce vin l’a rendu singulier, les graines sont fortement macérées permettant de capter au maximum le resvératrol présent. Plus encore, sa consommation diminue les pertes de mémoire mais permet d’une autre part d’améliorer les conditions des malades atteints d’Alzheimer. Par contre, par précaution, il vaut mieux en boire par pure modération vu qu’en excès, il pourra engendrer d’autres maladies plus graves comme le cancer.

Un verre de pinot noir par jour

 

En parallèle à un traitement strict de l’Alzheimer, selon une expérience faite sur des personnes âgées de 84 ans par des chercheurs universitaires, consommer un verre de pinot noir par jour réduit à moitié les pertes de mémoire des personnes âgées. Aussi, les problèmes d’articulation et de respiration sont également écartés. En adoptant ce régime, des patients ont pu retarder le vieillissement du cerveau à 7,5 ans. Les difficultés en termes de motricité et de raisonnement sont nettement distancées et permettent aux patients d’adopter des activités dans laquelle la mémoire est la plus utilisée.

Avec quoi accompagner le verre de vin rouge ?

 

Afin de respecter au mieux les règles qui s’appliquent au traitement par cette boisson, il est impératif de suivre une alimentation stricte et adaptée à la santé. En conséquent, les fruits et légumes doivent être préconisés. En détails, les trois repas de la journée devront s’accompagner de céréales et d’uniquement d’un verre de vin rouge. Aussi pour maintenir ce traitement à effet, il est impératif d’éviter tous les aliments gras et les féculents de tout genre.

1 réflexion au sujet de “Vin rouge est Alzheimer : le vrai et le faux !

Les commentaires sont fermés.

Partager