vin rosé

Vin rosé : est ce le vin de l’été ?

Le vin rosé possède sa note bien à lui : légère, fruitée et plus rafraîchissante. D’aucuns pensent que le rosé est obtenu par le mélange du vin blanc et du vin rouge : faux. La fabrication du vin rosé demande beaucoup plus de temps et de précaution, ce qui lui vaut d’être une liqueur agréable an bouche. Avec la chaleur estivale, une bouteille de rosé est meilleur pour accompagner un repas léger ou pour un apéritif à l’ombre d’un parasol.

 

Pourquoi choisir un vin rosé ?

 

Un rosé, c’est le soleil de l’été sur la table. L’été est le meilleur moment pour manger des poissons et des fruits de mer, et il n’y a pas de meilleur accompagnement pour ces mets qu’un rosé fruité. Pour savourer des repas légers tels que les salades, les légumes vapeurs, les pâtes fraîches (soleil méditerranéen oblige) et les charcuteries, le vin rosé léger fera l’affaire.

Le vin rosé fruité servit frais dans un grand verre à vin, est bon pour l’apéritif, à servir avec du fromage blanc ou des grillades de viandes blanches. Ce qui est mieux par-dessus tout : le rosé avec sa texture ronde en bouche n’est pas uniquement réservé aux œnophiles, tout le monde peut l’apprécier sans distinction de sexe. Un conseil : la bouteille de rosé est un cru qui se boit jeune et frais aux environs de 10°C.

Quel rosé choisir ?

Le choix du vin est une question du goût. Toutefois, avant de choisir la bouteille qui va être partagée entre convives, il faut connaître quelques sélections de bouteille de vin rosé.

  • Il y a le Clairet qui régnait en maître durant le XIXème : c’est le rosé de Bordeaux appelé également bordeaux-clairet. C’est l’ami des pique-niques, le must à mettre dans son panier d’osier. Avec le clairet, il faut s’attendre à un taux d’alcool plus élevé que les autres vins rosés.
  • On ne peut parler de rosé sans parler de la Provence car c’est la région spécialiste de ce type de vin (plus de 80% de sa production), les Côtes de Provence viennent en tête.
  • Si vous aimez le rosé fruité, allez voir du côté des vin rosé de Cabernet d’Anjou.

Pour dénicher les meilleurs rosés, le champ de recherche est à élargir du côté des Beaujolais et du Val de Loire. En cas de doute, l’AOC est une garantie irréfutable pour la qualité d’un vin qu’il soit blanc, rosé ou rouge.

Prix du rosé

À part dans les shop, un meilleur vin rosé peut se procurer facilement sur les boutiques en ligne. À noter que les bouteilles de rosé sont présentées soit en 0,75, en 1,5 ou en 3 litres. Le prix de cette liqueur en bouteille de 75 Cl oscille entre 5 euros (pour vin rosé à prix discount) à 15 euros (pour le meilleur rosé). Quant au nom du domaine ou de la région d’origine, tout est question de préférence. Les guides de vin donnent à coup sûr de plus amples formations pour ceux qui souhaitent se familiariser avec ce doux nectar et pour tous ceux qui désirent garnir sa cave d’une collection de rosé.

Élaboration du vin rosé

 

Les viticulteurs utilisent fréquemment les cépages noirs à jus blanc pour la vinification du rosé. Il existe trois processus différents pour l’élaboration d’un bon rosé :

  • Le pressurage direct : ici, les grappes (entières ou éraflées) venant de la vendange sont directement déversées dans le pressoir pour en extraire le jus. Le jus est ensuite mis en cuve pour être vinifié.
  • La macération : il s’agit de mettre en cuve le moût pendant 24 heures afin que la pellicule du raisin libère l’arôme et le pigment qui vont donner son goût et sa robe rose au vin. Le jus sera alors séparé des éléments solides pour être fermenté.
  • La saigné : le moût utilisé est destiné pour la macération de vin rouge, seulement après que le jus ait pris la couleur voulue, on prélève une partie du jus qui va être vinifié à part tandis que le reste continue à macérer pour élaborer du rouge. La rapidité de la macération donne la couleur rose au vin.
  • Il faut tout de même faire attention car la couleur du vin n’influe pas sur le taux d’alcool : un vin à la robe plus claire n’est pas forcément le moins alcoolisé. C’est le temps de contact de jus et de la pulpe avec la peau qui détermine la nuance de rose.
Vidéo ci-dessous sur la vinification d’un vin rosé proposée par le cours académie du vin.

 

Le profil du vin rosé

                                                  

Avec les yeux bandés, on reconnaît le rosé par sa souplesse et sa rondeur en bouche. Le vin rosé n’est pas ou peu tannique, ce qui lui vaut d’être rafraîchissant. L’absence du tanin dans le rosé est due au peu de contact du jus avec la peau pendant la macération relativement courte. Un bon rosé c’est aussi un vin rosé aromatique. L’arôme doit toutefois rester dans la note de plante à savoir végétal, fruité, floral, balsamique, épicé ou légèrement boisé … En ce qui concerne la couleur, la nuance de la plus claire vers la plus foncée vont successivement de blanc à reflet rosé, de rose saumon, de rouge très clair au rose avec des nuances de jaune.

1 réflexion au sujet de “Vin rosé : est ce le vin de l’été ?

Laisser un commentaire

Partager
FERMER
CLOSE