Tests et avis : le Banyuls du Roussillon

Tests et avis : le Banyuls du Roussillon

Le Banyuls et avant tout un vin. À des fins commerciales, les vignerons du Roussillon ont souvent associé le Banyuls au vermouth, au vin cuit et aux apéritifs liquoreux. Aujourd’hui, le Banyuls retrouve peu à peu sa place parmi les grands crus, grâce aux efforts de quelque viticulteur passionné, qui élabore un Banyuls en préservant la tradition tout en innovant. Nous nous en réjouissons sincèrement, car seule la qualité permettra de sauver ce vignoble historique, héritage des carthaginois, dont les terrasses escarpées donnant sur la mer suscite la convoitise des promoteurs immobiliers.

Comment accorder le Banyuls ?

Les Banyuls se comportent différemment à table selon qu’ils sont rapidement mis en bouteille et vieillie dans celle-ci, ou qu’ils vieillissent en cuve ou en bonbonne de verre. Mais tout développement des possibilités d’harmonie somptueuse méconnue de la plupart des amateurs de vin. Des expériences totalement nouvelles attendent ceux qui tiendront, comme il le mérite, le Banyuls pour un vin à part entière.

Les jeunes arrimages offrent des arômes de fruits à noyau, de myrtilles et de murs. Ils sont naturellement sucrés, moelleux, est toujours très long en bouche. C’est pourquoi il se marie à merveille avec la saveur prononcée du melon frais, consommé en hors d’œuvre et légèrement poivrée. Le Banyuls et même, le meilleur complice du melon que le traditionnel porto ! Leur image est aussi un vin d’accompagnement de fromages : il fera honneur aux pattes persillées, à la fourme d’Ambert… La puissance de ce vin rouge et la force des fromages se rencontre pour s’unir dans un bel ensemble harmonieux en bouche.

La magnifique robot noir et un savoureux vin de dessert. Il est particulièrement à son aise sur les entremet à base de fruits, surtout de fruits rouges. Et il peut se targuer de faire parti des rares vers rouges qui s’unissent sans dommages au chocolat noir et amer. Il forme une délicieuse et gourmande association avec tous les desserts au chocolat, sous forme de tarte, de soufflé, de ganache, de fondant ou encore de mousse…

Le vieillissement du Banyuls

vin banyulsEn vieillissant dans des bouteilles couchées, leur image et voulut lentement en réduction, comme les grands vins rouges. Il développe un bouquet très équilibré aux notes torréfiées de café, de chocolat et de cuir. Il est alors fin prêt pour accompagner avec audace le civet de lièvre, le faisant aux fèves de cacao amer ou encore le civet de langoustes cuisinées au vin.

Les Banyuls qui vieillissent en cuve ou en bonbonne parviennent plus rapidement à maturité en raison de l’oxydation qui se produit dans ces conditions. Ce vin doux naturel fera merveille avec un canard épicé.

Le Banyuls et les desserts

Le vieux Banyuls peut prétendre à toute une panoplie de dessert. Ses arômes répondent notamment à ceux de la crème au caramel, de la crème brûlée, de la crème catalane et des pruneaux au vin.

Il enrichit aussi de son bouquet et de sa puissance les desserts à base de chocolat praliné ou parfumer à l’Armagnac, aux agrumes, au gingembre, au poivre, à la cannelle… Il crée aussi de belles harmonies avec le moka au café, et il complète avec élégance la légèreté de mille-feuille à la vanille. Mais les meilleures campagnes du vieux Banyuls sont des figues rôties et compotées, épicées de poivre, de cannelle et de romarin et arroser de léger sirop à base de vin. La puissance du vin épouse parfaitement leurs notes épicées si difficiles à marier !

Partager