estimer une bouteille de vin

Comment estimer une bouteille de vin ?

Le prix d’une bouteille de vin diffère d’une autre selon plusieurs critères bien définis. Il convient donc de connaître ces critères pour bien savoir estimer une bouteille de vin.

 

Estimer une bouteille de vin passe par la région de provenance et la classification

 

Tout d’abord, la localisation géographique joue un rôle primordial sur les effets organoleptiques d’un vin. C’est ainsi que son goût, donc son estimation dépend du terrain où le vignoble est implanté. L’exemple le plus fréquent est celui du Bordeaux dont la valeur marchande est plus élevée que celle d’un Languedoc.

La classification offre au premier abord la connaissance des vins les plus recherchés à ceux qui le sont moins. Elle a été dressée au 18ème siècle mais a été récemment rénovée en 2009 afin de permettre aux nouveaux vins de connaître une nouvelle ère. Ainsi au 21ème siècle, les Pomerol, Lynch Bages sont promus au détriment des grands crus bordelais d’autrefois.

 

Les méthodes de production et son aspect pour la cote des vins

 

L’étape de la production est en majeure partie le moteur permettant d’obtenir ou non un vin répondant aux attentes. Selon le vigneron ou le propriétaire du vignoble, le procédé de vinification est différent. Si certains préfèrent la cueillette à la main, d’autres préconisent la cueillette à la machine. Le résultat peut être différent au niveau du goût et actuellement, les vignerons préfèrent les récoltes produisant un vin biologique qui est d’ailleurs très apprécié.

Aussi, un vin peut être apprécié juste par son nom ou par l’aspect de sa bouteille. L’état général de cette bouteille détermine si le vin a été conservé depuis assez longtemps le rendant plus rare. Il est vrai que le vin est meilleur s’il date d’il y a un certain temps, par contre l’état du verre ou encore de l’étiquette devront être intact afin de garantir un prix élevé au vin.

Estimer son vin : le millésime et les critères subjectifs

 

Pour estimer son vin, il faut connaitre le millésime qui désigne l’année à laquelle le vin a été produit. Elle peut être bonne que mauvaise puisque les variations climatologiques sont toujours annuellement différentes. En effet, la qualité du vin dépend en grande partie d’un équilibre parfait entre la pluie et le soleil. C’est pourquoi durant les bons millésimes, la production de vin est forte mais durant ceux étant mauvais, le vin est plus rare mais aussi d’un goût peu savoureux.

Les notes de dégustation d’un expert valent également plusieurs points positifs. Le public se réfère surtout à ces personnalités afin de déterminer un avis préalable sur le goût ou la qualité d’un cru. C’est par la suite qu’ils décideront s’ils prendront le vin en comptant ou non. L’expert a pour objectif d’attribuer une note et de donner un avis précis sur les détails de ce vin.

Il se base sur des critères de vente assez fréquents mais aussi sur une liste de référence répertoriée à plus de 50 000 bouteilles. Les vignerons sont donc obligés d’écouter les remarques de leurs vins faites par ces juristes. Cependant, il est désormais possible d’évaluer le prix d’un cru via les sites internet spécialisés. Il suffit pour le vigneron de compléter les informations nécessaires concernant son cru.

Partager
FERMER
CLOSE