vins classés

Quel est la classification des vins de tables et de pays ?

En France le premier pas officiel vers une législation ordonnée en matière de vin date de 1935 avec la création du code de législation des appellations d’origine contrôlée (AOC). Aujourd’hui la réglementation de la communauté européenne regroupe les vins en deux classes seulement :

  • les vins de table
  • les vins de qualité produit dans une région déterminée

Les vins français se retrouvent donc deux par deux dans chacune de ces catégories : d’une part les vins de table et les vins de pays.

Les vins de table

Les vins de table sont des vins de consommation courante provenant en général de coupage c’est-à-dire de mélange de vin qui varie suivant les firmes qui les élaborent, au goût de leur clientèle. Ces vins  doivent avoir un degré de 8,5° minimums et de 15° maximum.

L’étiquette porte les mentions obligatoires :

  • mention « vin de table »
  • nom ou raison sociale l’embouteilleur, adresse de son principal établissement. Le nom de la localité où le vin a été mis en bouteille peut être également mentionné.
  • Indication du volume net
  • indication du degré d’alcool
  • mention France et produits en France ou vins de table français, s’il s’agit de vin issu de vignobles français.

Pour les vins de table issue de coupage de vins provenant de plusieurs états membres de la communauté européenne l’étiquetage comporte la mention : vins de différents pays de la communauté européenne. Pour les vins de table issue de moûts importés et vinifiés en France, la mention vin de table CEE est obligatoire.

Certains vins de table français peuvent porter sur leur étiquette logo vins de table français 100 %, s’ils répondent à un certain nombre de critères de qualité, défini par l’Office national interprofessionnel des vins de table.

Les vins de pays

La notion de vin de pays traduit le premier stade d’une promotion de qualité qui s’exprime par la désignation de l’origine du produit. En d’autres termes, l’effort fait par le viticulteur pour améliorer les qualités de son vin et sanctionner, après constatation du résultat, par l’attribution d’une identité à ce vin.

Le vin de table anonyme depuis 1973 et au stade de la production, faire l’objet d’une promotion qui le désigne par son origine à l’attention du consommateur, si le viticulteur accepte de se soumettre un certain nombre de règles :

  • choix des cépages, rendement maximum, degrés minimums
  • analyses de contrôle de laboratoire agréé
  • dégustation sélective de commissions qui comprennent outre les représentants du syndicat intéressé, un représentant accrédité de l’office du vin et un agent du service de la répression des fraudes et du contrôle de la qualité.

Cette reconnaissance était indispensable pour promouvoir une dynamique de qualité et se réclament des mêmes principes qui ont inspiré la distinction des vins d’appellation d’origine contrôlée et des vins délimités de qualité supérieure.

Désormais, telle grande région ou tel département caractérisé par une originalité de la production, telle petite région privilégiée par son terroir ou son microclimat peuvent s’identifier et c’est ainsi que sont prévus par la loi.

L’étiquette d’une bouteille de vin

L’étiquette que vous trouvez sur chaque bouteille de vin, porter les mentions obligatoires :

  • indication suivie du nom de l’unité géographique de production
  • toutes les mentions obligatoires sur les étiquettes de vin de table à l’exception de l’indication du degré d’alcool, qui reste facultative.

Les mentions facultatives

Présence du logo, nom du producteur et de l’exportation viticole, nom et adresse du propriétaire ou du groupe de propriétaires récoltant, marque commerciale, recommandations aux consommateurs correspondants à des faits réels etc…

Vins délimitées de qualité supérieure

Il s’agit de vin dont la production est strictement réglementée et contrôlé par l’institut national des appellations d’origine. Les conditions de production des vins délimitées de qualité supérieure sont soigneusement déterminées en fonction des usages locaux et sont imposées par des décrets officiels. Ces conditions portent sur l’aire de production, l’encépagement, le degré minimum du vin, le rendement maximum à l’hectare, les procédés de culture, les procédés de vinification.

Les vins peuvent obtenir le label délivré par le syndicat du cru correspondant, qu’après avoir reçu l’agrément d’une commission officielle de dégustation.

Les vins à appellations d’origine contrôlée

Les vins à appellations d’origine contrôlée forment la catégorie la plus élevée des vins de France. Ils sont produits à l’intérieur d’une zone géographique souvent traditionnelle strictement délimitée. Leur élaboration répond à des critères de production : sol, climat, encépagement, degrés minimums, rendement maximum, procédé de culture, de taille, densité de plantation et même parfois de conditions de vieillissement du vin.

L’étiquette porte les mentions obligatoires :

  • présence de la mention « appellation d’origine contrôlée » encadrant le nom de l’appellation.

Différentes mentions régionales viennent compléter les classifications officielles nationales des vins de France. Nous allons retrouver ses différentes caractéristiques en France régions par région.

Laisser un commentaire

Partager
FERMER
CLOSE